À propos

              La sédentarité liée à la transformation des modes de vie, en particulier à la culture numérique, s’installe progressivement. Le surpoids et l’obésité, notamment chez les enfants et les adolescents, ne cessent d’augmenter. La pratique des activités physiques est une question essentielle de santé publique. Il a été également démontré que les sports d’endurance favorisent la longévité en bonne santé.

Le programme CAP ou pas CAP ? est un programme de promotion de la course à pied comme moyen de lutter contre le décrochage physique et sportif.

Au-delà de cette mission, l’objectif est d’apprendre aux élèves à fournir des efforts, à se dépasser, à toucher à leurs limites, à en prendre conscience, à les maîtriser dans le respect de leur intégrité physique et morale. Ces compétences sont transversales à tous les domaines d’activité et permettent d’accéder à l’autonomie.

Par ailleurs, une tendance domine au point de s’imposer comme une évidence. Les coureurs, sans forcément renier la solitude propre à l’activité athlétique, se tournent de plus en plus massivement vers une pratique de groupe, pratique qui encourage les rassemblements,  les entraînements collectifs avec enfants, adolescents et adultes.

CAP ou pas CAP ? est né pour développer toutes les formes de pratiques de la course de durée. Le programme est destiné aux coureurs à pied de tous niveaux et de toutes sensibilités. A chacun de vivre son expérience comme il l’entend. En multipliant les contacts au sein du groupe, en se joignant aux rendez-vous réguliers, en profitant de l’énergie du collectif pour progresser ou en participant aux compétitions qui seront organisées sur Dubaï dans les champs scolaire et extra-scolaire.

Le programme est également un moyen de développer :

  • la maîtrise de la langue française (tous les entraînements sont réalisés en français);
  • des projets culturels, caritatifs, humanitaires et sensibles aux questions d’environnement;
  • des actions d’auto-financement avec le soutien voire l’implication des parents (principe de coéducation).

D’autres athlètes en herbe ou chevronnés, des aquathlètes, des triathlètes, peut-être même des joueurs de sports collectifs se rassembleront pour courir et vivre cette expérience collective afin d’entretenir ou d’améliorer leur état de santé et/ou de performance.

En espérant vous y retrouvez. Nombreux et joyeux !

326_001-2e0a818

Publicités